J2 – Design Sprint


En bref

Résumé

Des votes et des décisions pour aboutir à un ensemble d’étapes ou d’écrans esquissés au format papier / crayon.

Objectif

Créer un « user flow », enchainement d’étapes très concrètes pour expliquer le parcours utilisateur.


Introduction

Dans cette fiche, je vous parlerai uniquement des ateliers proposés dans le cadre du Design Sprint 2.0 proposé par l’agence AJ&Smart. C’est ici pour en savoir plus sur le Design Sprint.

La 2ème journée a pour objectif de construire un storyboard afin d’aiguiller au mieux les designers de la solution pour la 3ème journée. Ainsi, à la fin de la journée, un ensemble d’écrans designés seront disponibles et ordonnés pour faciliter au mieux le travail du lendemain.

Par ailleurs, afin d’être efficace, l’enjeu de cette journée est d’organiser les échanges en présentant d’abord les solutions, puis d’organiser des sessions de discussions pour creuser à travers les solutions proposées.

Ainsi, la journée du mardi se déroule avec les ateliers suivants :

  • Musée d’art
  • Vote gomettes
  • Présentation des solutions
  • Vote final
  • User test flow
  • Storyboard

Musée d’art et vote gomettes (20 min)

Nous sommes mardi matin, les esquisses de solution n’ont pas encore été révélées au reste du groupe. L’enjeu est de les afficher au mur en arrivant, avec suffisamment d’espace entre chaque oeuvre. On parle de musée d’art car on laisse les personnes déambuler entre les différents travaux.

Une fois ceci fait, chaque personne va avoir 2 actions à faire en silence :

  • coller des gommettes
  • écrire ses questions

Ainsi, chaque personne du groupe a accès à un nombre de gommettes illimitées pour les coller sur chacune des idées qui lui parait intéressantes. Le but est de faire émerger les meilleures idées, donc il faut inviter les participants à ne pas être avare en gommettes, quitte à en mettre plusieurs au même endroit. Cela permettra de les visualiser plus facilement.

La deuxième consigne est d’écrire les questions sur des post-it et de les afficher en dessous des concepts proposés.

Le groupe a 20 minutes pour réaliser ces actions.

Présentation des solutions (40 min)

L’enjeu de cette étape est de provoquer la discussion tout en empêchant de savoir qui a fait quoi.

Dans cette étape, 2 rôles vont être essentiels :

  • le rôle de facilitateur
  • le rôle de scribe

Le facilitateur a pour rôle de présenter les solutions et de faire émerger la discussion. Le scribe va écrire sur des post-it le résumé des échanges pour les coller autour de la solution concernée.

Important : le groupe doit bien comprendre que le but n’est pas de savoir qui a fait quoi. Il faut donc ne faut donc pas dire qu’on est l’auteur de telle ou telle solution.

Une solution après l’autre, voici ce qu’il va se passer :

  1. Le facilitateur décrit la solution
  2. Il pose ensuite la question suivante : « parmi les personnes qui ont voté, pouvez-vous me dire en quoi cette idée vous parait intéressante ? »
  3. La discussion arrive et le scribe prend des notes sur post-it pour les coller autour de la solution
  4. Le facilitateur répond ensuite aux éventuelles questions (et le scribe prend des notes)
  5. Le facilitateur demande si quelqu’un a quelque chose à ajouter (et le scribe prend des notes si besoin)
  6. Le créateur de la solution peut se révéler
  7. Passage à la solution suivante

Vote final (20 min)

Une fois toutes les solutions présentées, chaque personne (sauf le décideur) va devoir choisir la solution qui lui parait la plus pertinente. Pendant 5 minutes, chacun relis à nouveau les remarques sur toutes les solutions et doit mettre son initiale sur la solution qui lui parait la plus pertinente.

Ensuite, chaque personne (sauf le décideur) va expliquer pourquoi elle a choisi de voter pour cette solution.

A l’issue de ces explications, c’est le décideur qui va mettre son vote final :

  • il va voter pour le concept principal qui lui parait le plus pertinent
  • il peut aussi rajouter un vote sur une idée qui lui parait particulièrement pertinente issue d’une autre solution

Le résumé de l’ensemble de la matinée est présent dans cette vidéo !

Création des scénarios de tests (20 min)

L’écriture des scénarios de tests permet de fluidifier la création du storyboard. En effet, cela guide le groupe à travers les étapes concrètes à imaginer lors du user test flow. Un scénario est une consigne à adresser aux utilisateurs lors du test utilisateur pour orienter leur manipulation.

Chaque personne a 3 minutes pour écrire sur des post-it jusqu’à 3 scénarios au format suivant : verbe d’action à l’impératif + complément. Il s’agit évidemment d’écrire des scénarios en rapport avec la solution sélectionnée.

Exemples de scénarios :

  • Votez pour votre tee-shirt préféré
  • Choisissez le profil le plus pertinent pour vous
  • Achetez un cadeau qui vous semble pertinent pour votre tante

Une fois les post-it récupérés, chaque membre du groupe (sauf le décideur) a 3 votes pour sélectionner les 3 scénarios qui lui paraissent être les plus pertinents.

A l’issue du vote, le décideur sélectionne les 3 scénarios à adresser pour le test utilisateur.

User test flow (40 min)

Cette étape permet d’aligner l’ensemble de l’équipe sur les différents écrans à représenter selon une histoire linéaire.

Chaque membre du groupe va donc écrire son parcours idéal de manière personelle (20 minutes pour réaliser cela). Par rapport à la solution et aux scénarios choisis, quelles sont les 6 étapes qu’il faudra designer pour réaliser le test utilisateurs ? Il est important de se référer à la map et à ses questions de sprint pour répondre à cela.

Chaque étape doit être écrite sur un post-it et est ordonnée de 1 à 6. En plus de cela, un post-it avec le nom du participant est ajouté avant la première étape.

Exemple :

  • Post it 1 : « Antoine »
  • Post it 2 : « j’arrive sur un post facebook et de clique sur un article »
  • 3 : « sur l’article, je clique ensuite sur une photo de produit »
  • 4 ; « je décide de consulter plus d’informations sur la page produit »
  • 5 : « je reviens en arrière et clique sur acheter »
  • 6 : « j’arrive sur mon panier et je le valide »
  • 7 : « je vois une page qui me confirme mon achat »

Une fois ceci réalisé, chaque participant colle au mur son nom (les uns en dessous des autres) et l’ensemble de ses étapes à droite de son nom, dans l’ordre du parcours tout en les lisant à haute voix. Il y aura ainsi plusieurs parcours différents qui seront proposés.

Ensuite vient le temps du vote. Chaque participant va avoir un vote et devra choisir son parcours idéal.

Enfin, le décideur aura à nouveau le vote final :

  • il va sélectionner le parcours qui lui parait être le plus pertinent
  • il peut sélectionner une étape dans un autre parcours qui lui parait intéressante

Storyboard (3h)

Pour terminer la journée, la phase de storyboard va permettre d’accélérer considérablement le prototypage. Il s’agit ainsi de représenter au format papier crayon (ou feutre tableau) l’ensemble du parcours qui sera à prototyper le lendemain. Réaliser ceci en groupe permet d’aller loin dans le détail, notamment sur les termes et process à utiliser.

Cette partie commence en récupérant l’ensemble des post-it du parcours gagnant. Ceci permet de savoir précisément ce qu’il faut esquisser en groupe.

Une fois ceci réalisé, il ne reste plus qu’à esquisser l’ensemble des écrans en étant le plus précis et explicite possible, en ajoutant des post-it pour expliquer telle ou telle interaction et en ordonnant bien les différents écrans.

Pour résumer, voici la vidéo qui résume la partie Storyboard.

La suite


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.