Comment animer un Design Sprint J1


En bref

Résumé

Une problématique raffinée et des premières esquisses réalisées.

Objectif

Mieux cerner la problématique et commencer à représenter ses premières idées.


Introduction

Dans cette fiche, je vous parlerai uniquement des ateliers proposés dans le cadre du Design Sprint 2.0 proposé par l’agence AJ&Smart. C’est ici pour en savoir plus sur le Design Sprint.

Ainsi, la journée du lundi se déroule avec les ateliers suivants :

  • Interview des experts et « Comment pourrions-nous »
  • Objectifs long-terme
  • Questions du sprint
  • Map
  • Démos éclair
  • Sketching en 4 étapes

Interviews des experts et « Comment pourrions-nous » (40 min)

Il s’agit d’une étape d’interviews avec des experts donnés à propos de votre enjeu de Design Sprint.

Lorsque vous interviewez vos experts, il faut que le groupe écrive des How Might We Questions (Comment Pourrions Nous). Il s’agit de reformuler des problèmes en question.

Une fois ceci réalisé, chacun va coller ses post-its au mur. L’animateur va alors demander au groupe de catégoriser les post-its en ajoutant une catégorie (d’une autre couleur) au dessus des colonnes crées.

Ensuite, chaque membre du groupe aura 3 votes pour choisir les questions qui lui paraissent les plus pertinentes à adresser.

Objectifs long terme et questions du Sprint (40 min)

Il s’agit de définir quels sont les objectifs à long terme du Design Sprint. Il faut donc répondre à la question suivante :

  • Dans 2 ans, dans le meilleur des cas, que s’est-il passé ?

Chaque personne du sprint a 5 minutes pour écrire sur de grands post-its leur réponse. Ce qu’ils vont écrire sera donc le but à atteindre à long terme. On cherche à décrire la situation comme elle pourrait être si tout se passait bien, c’est un exercice de projection. 1 seule réponse sera tolérée par personne. Chaque post-it devra commencer par « Dans 2 ans… » et ils pourront raffiner leur question plusieurs fois avant de la coller au mur.

Une fois écrits, chaque personne va coller une à une ses post-it au mur en les lisant à haute voix. Puis, chacun (sauf le décideur) aura un vote pour déterminer quel est l’objectif long terme à adresser (15 min pour réaliser cela).

Une fois les votes réalisés, le décideur va définir quelle sera l’objectif à adresser. Il sera donc influencé par le vote des autres mais sera bel et bien responsable du sujet à traiter.

Une fois ceci réalisé, il faut maintenant réfléchir à la question suivante :

  • Quel défi pourrait nous impacter très fortement pour atteindre cet objectif ?

De la même manière, chaque personne a 5 minutes pour écrire leurs réponses sur de grands post-its. 2 à 3 réponses sont tolérées par personne. Chaque post-it devra commencer par « Peut-on ». Ici, il faut reformuler les problèmes ou les obstacles qui nous empêchent d’atteindre le but long terme sous forme de défi.

Une fois écrits, chaque personne a 3 votes pour déterminer les questions les plus importantes à adresser. A nouveau, le décideur, qui n’aura pas voté avant, va décider quel est le sujet à adresser.

La map (40 min)

L’objectif de cette étape est de représenter le parcours utilisateur grâce à 3 grandes parties :

  • l’objectif à atteindre
  • les acteurs du parcours
  • les étapes de chacun des acteurs

L’enjeu est de rendre encore plus concret le sujet à adresser dans le sprint. En effet, la représentation du parcours concerné va permettre de se représenter la situation pour comprendre où sont les plus gros problèmes. On appelle ce livrable la « map » ou « process map ».

Template Process Map.pdf

  1. Écrire l’objectif de la solution dans la case de droite.
  2. Identifier tous les acteurs concernés et les écrire dans les cases de gauche.
  3. Décrire le parcours en dessinant les étapes amenant à l’objectif et en les reliant aux différents acteurs.
  4. Nommer le concept ainsi créé et indiquer son nom en haut à gauche.

Exemple de map

https://s3-us-west-2.amazonaws.com/secure.notion-static.com/d95890a8-031c-4a6a-bf01-2a3cf41bb7c1/processmap(1).png

Une fois la map réalisée, il faut associée les premières How Might We questions aux différents étapes : cela permet de comprendre les enjeux liés pour les différentes étapes.

Enfin, il faut entourer l’étape la plus critique du parcours pour bien représenter que c’est sur cette étape que le sprint se concentrera.

Démos éclair (40 min)

Chaque personne du groupe a pour objectif de trouver 3 exemples qui sont inspirants pour lui/elle. Ainsi, chacun fait sa veille et pour chaque exemple pertinent, il faut écrire un post-it résumant l’idée phare.

A l’issue des 25 min de cette phase de recherche, chacun présente RAPIDEMENT ses 3 idées au groupe. Une personne est chargée de prendre des notes et d’essayer de sketcher les idées qui ressortent.

Important : pour trouver des exemples, il faut aller chercher des exemples d’autres secteurs.

Le sketching en 4 étapes (1h20)

1. La prise de notes (20 min)

Chacun commence par écrire sur sa feuille l’objectif long-terme et la ou les questions du sprint.

Ensuite, l’objectif est d’écrire l’ensemble des choses qui viennent en tête sur le sprint : la map, les idées qui viennent, les faits importants, etc.

2. Idées (20 min)

L’enjeu est de rendre les éléments de la prise de note plus concrets grâce à du sketching. Ici, le but n’est absolument pas d’être beau mais plutôt d’avoir un démarrage pour l’idéation.

3. Crazy eights (8 min)

Chaque personne doit plier sa feuille en 2 puis en 2 puis encore en 2 pour la déplier ensuite. Ainsi, 8 rectangles apparaissent grâce aux plis de la feuille.

L’enjeu de cet exercice est de se forcer à dessiner des choses (des idées, des inspirations, ou quoique ce soit) qui nous permettra d’aller plus loin dans notre phase d’idéation.

L’animateur doit fortement timeboxer l’exercice et à chaque minute, tous les membres du groupe doivent arrêter le dessin de la case où ils étaient pour passer à la prochaine.

4. L’esquisse de solution (32 min) – Solution sketch

Cette étape est la plus importante lors du sketching. Chaque participant doit remplir 3 feuilles A4 au format paysage scotchées entre elles. Il ne faut pas montrer son travail aux autres pour rester anonyme et le révéler le lendemain.

Pour chaque feuille, sur la partie gauche l’esquisse d’une partie de votre solution doit apparaitre. Sur la droite, collez l’explication de cette esquisse, qui doit apparaitre sur un grand post-it. Enfin, ajoutez un titre à votre travail. Le résultat doit être auto-portant pour que les autres membres du groupe puisse comprendre les idées juste en lisant.

Quelques astuces :

  • On ne cherche pas à faire du beau, mais quelque chose de propre
  • Les mots sont importants pour expliquer un concept
  • On se concentre sur une idée principale

La suite


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.